bouche d'incendie - choisir un puzzle à résoudre

Un poteau d'incendie ou bouche d’incendie en France, borne hydrante ou poteau d’incendie en Suisse, ou une borne-fontaine au Québec (le terme en anglais et néerlandais fire hydrants est utilisé en Belgique et en Suisse) est un dispositif de lutte contre l'incendie mis en place par les communes, et par des sociétés privées (industrie, établissements recevant du public, sites militaires) dans leurs enceintes. Cette prise d'eau est disposée sur un réseau aérien ou souterrain d'eau sous pression permettant d'alimenter les fourgons d'incendie des sapeurs-pompiers. Ces réseaux sont soit dédiés à la lutte contre l'incendie, soit destinés à l'alimentation en eau potable, à l'irrigation ou à l'industrie (eau brute). Ils sont constitués de canalisations d'un diamètre intérieur d'au moins 100 mm. Les points d'accès au réseau (les hydrants) sont situés de préférence à proximité de la chaussée (5 m), de manière à rester accessibles en permanence. Le mot « hydrant » provient de l'anglais fire hydrant et de l'allemand Hydrant. En France, les mots « borne d'incendie », « bouche d'incendie » ou « poteau d'incendie » sont utilisés. Ceux-ci font partie de ce que le code général des collectivités territoriales définit comme « point d'eau incendie » (acronyme PEI),. Toutefois, en 1933 à Oran, dans les publicités, les poteaux incendie étaient dits hydrant. En Amérique du Nord, on parle généralement de « borne-fontaine » ou de « borne hydrante ».